À Propos

Pré-2014

La trame de fond d’Ubuntu MATE

MATE est un fork de GNOME 2

Bien que techniquement, Ubuntu MATE a commencé avec Martin Wimpress et Alan Pope assis autour de la table de la cuisine de ce dernier, il existait déjà des années auparavant, avec la quête de Martin de restaurer le bonheur conjugal chez lui avec l’environnement de bureau de sa femme.

À ce moment-là, Martin était un développeur d’Arch (avertissement: il était tenu de le dire), et sa femme et lui étaient plutôt heureux en utilisant un GNOME 3 “embryonnaire”. Quelques années plus tard après la naissance de leur premier enfant, la femme de Martin est retournée sur un GNOME 3 à part entière et a donné pour mission à son mari de faire revenir GNOME 2.

Martin connaissait l’existence du Bureau MATE, une continuation de Gnome 2 mais ne l’avait alors jamais utilisé. Il installa MATE sur les ordinateurs de son foyer et tout allait de nouveau bien, mais il a remarqué quelques problèmes sous la surface. Sachant qu’une femme heureuse signifiait une vie heureuse, Martin fit ce que tout mari utilisateur de Linux ferait: il commença à contribuer au Bureau MATE. Au début, c’était discret, principalement de l’empaquetage pour Arch, mais ensuite il commença à produire des patchs et des corrections en amont. Il commença également à installer le Bureau MATE pour les membres de la famille qui n’étaient pas aussi compétents techniquement, qui souhaitaient avant tout de l’aisance et de la continuité.

Quand Martin devint plus impliqué avec le Bureau MATE, il devint également plus impliqué dans le monde du podcasting Linux. Il devint une tête parlante de Linux Unplugged, qui se coordonnait à merveille avec son nouveau rôle en tant que manager de la communauté du Bureau MATE. Cela signifiait qu’il donnait plus d’interviews, l’une d’entre elles notamment dans Ubuntu Podcast en 2012 ou 2013. Pendant l’interview, Martin fit part du triste état de MATE dans Ubuntu, ce qui attrista Alan Pope, l’un des hôtes des shows, pour quiconque n’étant pas familier avec le podcast. Il y est toujours, en compagnie de Mark Johnson et … halètement ! … Martin.

2014

Popey et Wimpress

Selfie de Wimpress et Popey

Quelques semaines plus tard, Martin reçut un e-mail d’Alan avec un sujet d’un seul mot: “Hah !” Dans le mail, Alan donna un lien vers matey.iso, le prédécesseur d’Ubuntu MATE. À ce point, la famille de Martin était de plus en plus frustrée avec leur expérience du bureau, et Martin se trouva lui-même à ruiner ses congés en gérant leurs frustrations. Elles avaient cessé avec l’utilisation des ordinateurs portables que Martin avait fournis, qui tournaient sur le bureau MATE sur Arch (pas facile à maintenir de loin), et il y avait même des rumeurs de migration vers des MacBooks. Quelle horreur !

L’e-mail d’Alan, ainsi, ne pouvait pas mieux tomber. Martin savait que la fiabilité d’Ubuntu serait la “solution la plus judicieuse”. Alan et Martin prirent un jour de congé, et Martin fit un court trajet jusqu’à la maison d’Alan. Ils s’assirent dans la cuisine d’Alan et assemblèrent la première version d’Ubuntu MATE. Une fois qu’ils avaient fini, comme Martin se souvient, Alan “le regarda droit dans les yeux et lui dit ‘tu es responsable de ça maintenant. Je sors.’”

15.04

Ubuntu MATE devient une variante officielle

Ubuntu MATE rejoint la famille Ubuntu

Ubuntu MATE 14.10 était la version inaugurale, et il ne fallut pas longtemps pour que s’ensuive une adoption plus grande. Avec la sortie de la version 15.04, Ubuntu MATE devenait alors une variante officielle de la communauté Ubuntu. En 2015, Entroware annonça qu’ils offriraient Ubuntu MATE comme choix de pré-installation à ses clients - le premier exemple d’un OEM supportant une distribution indépendante. Incidemment, cela facilita le travail de support informatique familial de Martin, comme il pouvait tout simplement acheter un ordinateur portable à ses proches équipé avec un système d’information “tout simplement conçu pour eux pré-installé.”

15.10

Présentation de la Boutique de Logiciels

Logo de la Boutique de Logiciels - un porte-manteau

La prochaine version en revanche fit la controverse dans l’actualité: le retrait du Centre de Logiciels d’Ubuntu par défaut, au profit d’une Boutique de Logiciel très organisée à l’intérieur de la nouvelle application Ubuntu MATE Bienvenue. Cela avait fait les gros titres sur Internet, bien que de nombreux utilisateurs admettaient que le Centre de Logiciels d’Ubuntu était plein de bugs et lent. Son remplacement, en revanche était populaire auprès des utilisateurs - TRÈS populaire avec Chris Fisher de JB.

16.04

La première LTS officielle

Canonical accorda le statut de LTS à Ubuntu MATE 16.04, sa première version supportée sur le long terme. Canonical a aussi mis à niveau Martin au rang d’employé de l’Équipe Bureau au moment de la sortie de 16.10

16.10

Mettre un terme à l’Ère PowerPC

Avant 2006, les Power PCs étaient populaires dans les Macs, avant qu’Apple ne bascule pour les processeurs Intel. Ubuntu MATE avait initialement proposé le support pour ces vieilles machines et avait même fait l’acquisition de quelques machines d’occasion à des fins de développement et de test. Toutefois, supporter cette ancienne architecture devint de plus en plus difficile, et 16.04.01 fut la dernière version, avec le Support sur le Long Terme se terminant en Avril 2019.

18.10

Mettre un terme à l’Ère i386

Dans un post à la Communauté Ubuntu MATE, Martin expliqua qu’Ubuntu MATE ne fournirait plus d’images i386 (32-bit Intel) et qu’ils pourraient néanmoins continuer à fournir des paquets i386 dans le dépôt. Bien qu’impopulaire auprès des utilisateurs d’ordinateurs à architecture i386, cette décision était conforme avec celles de plusieurs fournisseurs d’applications et de pilotes, tels Nvidia et Mozilla, qui avaient précédemment cessé le support pour l’ancienne plateforme.

20.04 et au-delà

Vers un Futur Rétrospectif

Un ordinateur portable sous Ubuntu MATE

Le reste de l’histoire d’Ubuntu MATE doit encore être écrit ! La feuille de route explique où, espérons-le, se trouvera le projet dans les années à venir. Si vous souhaitez faire partie de cette histoire, dirigez-vous vers notre page Impliquez-vous.

Grand merci à InfinitelyGalactic pour son interview de Martin, qui apporta la plupart des détails de l’histoire et qui peut être visionnée ici.